poèmes d’une romantique …

la décadence des jours se cache si bien derrière de petites joies.

 

Demain sera fait de quoi?

Demain,seras tu encor à mes côtés

Ou partiras tu quand j’aurais perdu ma virginité

Demain sera fait de quoi?

De toi et moi ensemble

Ou de nous séparés.

 

Les sentiments que tu prétends avoir pour moi.

Sont ils vrais?Ou ne sont ce que mensonges?

Deamin sera fait de quoi?

La vérité éclatera ou le mensonge se cachera?

 

Quand tu me dis »je t’aime »à l’oreille

Est ce pour m’amadouer?Ou pour l’amour me prouver?

Demain sera fait de quoi?

De larmes qui coulent ?Ou de nos deux corps qui roucoulent?

 

Quand tu m’écris des mots doux.

Est ce pour me faire pleurer?Ou pour que notre histoire ne s’efface jamais?

Demain sera fait de quoi?

D’un roman qui tourne sa page pour continuer l’histoire?

Ou d’un épilogue pour clore notre mémoire?

 

Demain sera fait de quoi??

Dans : Non classé
Par douxauspices
Le 20 février, 2010
A 22:17
Commentaires : 0
 
 

La fleur de l’amour

Je m’épanouis quand tu m’embrasses.

Et me fane quand tu me délaisses.

Comme une fleur ,je suis.

Depuis un an,tu arroses ma vie de bonheur.

Toi,seul a su redonner à mes pétales de la couleur.

Mon coeur se noie sous la pluie de la rosée .

Quand tu n’es plus à mes côtés.

Tu es celui qui m’a cueilli,qui a su prendre soin de moi et parler mon langage.

J’aimerais aujourd’hui te demander en mariage.

Pour qu’ensemble,on forme à jamais.

Le plus joli des bouquet.

Dans : Non classé
Par douxauspices
Le
A 22:06
Commentaires : 0
 
 

méditez….

z87qs9vb.jpg« La réalité , c’est ce qui continue d’exister lorsqu’on cesse d’y croire »

Dans : Non classé
Par douxauspices
Le 18 février, 2010
A 22:35
Commentaires : 0
 
 

Mais au fait c’est quoi la philosophie?

En Terminale,nous rencontrons une matière qui nous est complètement étrangère qui répond au doux nom de « philosophie » et que toutefois il va falloir étudier pour obtenir le Baccalauréat.Mais qu’est que c’est que cette matière dont on nous avait jamais parlé avant et dont nous ne soupçonnions même pas l’existence?Tout d’abord,il est important de savoir que la philosophie n’est pas qu’une simple matière.En effet,les gens ont tendance à la considérer comme suit: »historique d’oeuvres et d’auteurs ayant réfléchi sur les domaines de la vie en vue d’acquérir plus de sagesse ».Cependant,cette définition fort répandue est quelque peu réductrice.Au vue de cette définition,on comprend que le simple fait d’entendre le mot »philosophie »puisse rebuter.Mais,la philosophie ce n’est pas que cela ,c’est aussi un mode de vie .Celui qui pratique la philosophie ,autrement dit le philosophe(et je pense que nous sommes tous des philosophes en puissance),est un élève de la sagesse et non pas un sage.La philosophie n’a pas la prétention d’atteindre la sagesse ,elle s’affirme seulement comme une quête de la sagesse.,elle tend le plus possible vers cette sagesse mais,en aucun cas elle ne lui est assimilable.La philosophie ,comme l’étymologie l’indique est  »amour de la sagesse ».Elle est également une chasse de la vérité.Les philosophes voudraient construire des connaissances que l’on ne puisse pas remettre en cause.La philosophie commence toujours par la prise de conscience de notre ignorance.Cela peut paraître paradoxal mais reconnaître que l’on est ignorant est le début du savoir.Autrement dit,tant que nous ne prenons pas conscience de notre ignorance ,nous ne pouvons pas être philosophes.Cette prise de conscience est l’ouverture sur le chemin de la philosophie qui nous permet de nous évertuer à changer cette ignorance en savoir.Nous sommes tous prisonniers de notre ignorance mais nous ne voyons même pas les murs de la prison.Nous croyons connaître beaucoup de choses mais,e réalité nous ne connaissons rien.Nos prétendus savoirs ne sont que des préjugés,des idées toutes faites avec lesquelles on nous a abreuvé depuis notre naissance.Nous sommes tous formatés et nos pensées ne sont pas personnelles ,elles ne sont que le résultat de notre éducation.L’enseignement de la philosophie nous sert donc à prendre conscience que nous sommes prisonnier et à nous libérer enfinde tous ces préjugés que nous avons accumuler depuis tant d’années et enfin pouvoir être libre de penser par nous même.La philosophie remet l’esprit de l’individu à zéro,lui fait oublier tout ce qu’il croyait savoir,le place devant son ignorance et lui offre la possibilité de pouvoir établir de vrais connaissances ,de s’intéresser réellement à l’essence des choses .Qu’est que la justice?Qu’est que le bonheur?Qu’est que l’amour?

Autant de questions essentielles sur lesquelles se penchent les philosophes.

Dans : Non classé
Par douxauspices
Le
A 11:57
Commentaires : 4
 
 

Derniers instants

Il est d’étranges moments où la vie s’en va.

Nous laissant seul,inerte,sur le bas côté.

Emportant ses bagages à grandes enjambées.

On la regarde ,la voyageuse,partir là bas.

On se sent seul,dépossédé.

Un peu trahi aussi je dois l’avouer.

Que dire?Que faire?

Sommes nous encor vraiment sur Terre?

Il n’ y a plus aucun bruit ,le silence est Roi.

La vision se trouble et les souvenirs se noient.

 Les yeux se ferment,les mots se figent sur les lèvres.

Faisant avorter les derniers rêves.

Des larmes se posent sur nos joues.

Marque indélibile de notre passage.

De l’autre côté ,ils ne sont pas plus fous.

Je dirais même qu’ils sont plus sages.

Dans : Non classé
Par douxauspices
Le
A 11:26
Commentaires : 0
 
 

Il y a tant…

 2v8orfnc.gif

Il y a tant de choses inavouables

Tant de promesses que je ne peux oublier.

Il y a tant de souvenirs marqués.

Tant de secrets que l’on m’a confiés.

Il y a tant de souffrance que l’on m’a causé

Tant de blessures que je n’arrive pas à panser.

Il y a tant de larmes qui sur mes joues ont coulé.

Tant de mouchoirs que j’ai pris pour les essuyer.

Il y a tant de pensées que j’ai refoulé.

Tant d’êtres chers que je n’ai pas fini de regretter.

Il y a tant d’actes qui m’ont été dicté.

Tant de paroles qui m’ont au plus profond blessé.

Il y a tant de lettres que l’on m’a envoyé.

Tant de mauvaises nouvelles que l’on m’a annocé.

Il y a tant de coups violents que l’on m’a porté.

Tant de choses qui auraient pu me tuer.

Il y a tant d’ennemis qui m’ont enfoncé.

Tant de critiques dont je n’ai pu me protéger.

Il y a tant de projets que j’ai vu couler.

Tant de sentiments en un jour s’envoler.

Il ya tant de temps que j’ai gâché.

Tant d’énergie que j’ai mal utilisée.

Il y a tant d’amour que j’ai voulu donner.

Tant de haine en retour qui m’a assommé.

Il y a tant de choses que l’on n’a pas su m’expliquer.

Tant de fois où je voudrais tout recommencer.

Dans : Non classé
Par douxauspices
Le 17 février, 2010
A 20:56
Commentaires :1
 
 

La légende du prince romantique

Je perçois sous la lueur de la lune.

Un charmant jeune homme aux allures légères.

Il est assis sur la plus haute des dunes.

Levant les bras pour toucher les enfers.

On dit que certaines nuits quand les étoiles scintillent de mille feux.

Un jeune prince déchu d’un amour malheureux.

Erre le long du rivage à la recherche de son âme soeur.

Une rose rouge à la main,en tout point romantique et charmeur.

Est ce lui dont je perçois l’ombre?

Je m’approche doucement pour ne pas effrayer l’animal farouche.

Il me regarde et je me laisse envouter par son doux regard sombre.

Aucune des sept merveilles du monde n’égale la beauté de sa sensuelle bouche.

C’est bien lui,le légendaire prince en quête de l’amour.

Il ne dit point mots mais son regard dit tout.

Il me tend sa rose et se met à genoux.

Serais ce moi qu’il attendrait depuis toujours?

J’ai pris la preuve d’amour qu’il me tendait.

Je me suis piquée avec une épine exprès.

Pour voir si ce que je vivais n’était pas un rêve.

Ma main se recouvrit de la couleur du sacrifice,tout était bien réel.

Nous avancions main dans la main vers l’éternité.

La lumière de sa beauté éclairait notre chemin.

Face à ce bonheur,je n’ai pu résister ,je l’ai embrassé.

Et à la fin de ce baiser,il disparut sans bruit

Comme une âme qui s’envole trop vite vers le Paradis.

Dans : Non classé
Par douxauspices
Le 16 février, 2010
A 22:03
Commentaires : 0
 
 

La chambre de mon enfance

Alors voilà comme les années t’ont transformé .

Petit chambre de mon enfance que j’ai tant adulée.

Je suis malheureuse de voir tes décombres.

Et combien au temps tu succombes.

Quand j’étais petite,je me souviens d’avoir penser que tu avais une âme.

Je pensais aussi que tes fenêtre étaient des yeux.

Et quelquefois j’avais l’impression de voir dans ton regard malicieux.

Le visage d’un monstre et,cette vue m’effrayait autant qu’une lame.

Aujourd’hui,ça me fait mal au coeur.

De m’apercevoir que comme toute chose tu meurs.

J’aurais parier que les pièces vivaient éternellement.

Mais,je me suis trompée,je le regrette tellement.

Pourtant,je te reconnaîs et des souvenirs me reviennent sans peine.

La chaise sur laquelle je m’asseyais des heures entières est toujours là.

Le chat a vieilli mais,au fond il est toujours le même.

Rien n’a bougé,tout est pareil,il n’ y a que la vie qui est las. 

Dans : Non classé
Par douxauspices
Le 15 février, 2010
A 22:26
Commentaires : 0
 
 

Faux semblant

 bw6ury9q.gifImmensité,infini.

Cascades de doux souvenirs.

Enfer de quelques nuits.

Juste assez pour vouloir mourir.

Beauté trop belle.

Pour ne pas être vaine.

Cruauté mal cachée.

Je t’ai pourtant aimée.

Beaucoup de larmes versées.

De jours amers.

Mon coeur est parti naviguer.

En pleine colère.

Je suis cet être qui crit .

Celui que tu ne veux plus entendre.

De ma souffrance tu ris.

Ne sauras tu jamais être tendre?

Dans : Non classé
Par douxauspices
Le 14 février, 2010
A 19:04
Commentaires : 0
 
 

Bonheur ou tristesse de ton absence

 

Cela fait des heures que sous la pluie je t’attends.

Submergéé par l’espoir de te voir arriver en courant.

Autant que par la crainte qu’à tout moment tu viennes.

Entre ta présence et ton absence ,je ne sais plus laquelle des deux je voudrais souveraine.

Derrière ce vestige,je cache mon âme.

Afin que les indélicatesses de ton coeur ne la blesse.

Car je le sais bien tu es un homme infâme.

Qui a laissé tant d’autres si belles fleurs sans promesses.

Les oiseaux que j’aperçois dans ce sombre ciel.

Doivent sûrement être de mauvais augures .

Ce sont des corbeaux qui coupent les ailes.

A tous les anges,les Cupidons venus soigner les blessures.

Viendras tu mon prince?Je t’aime à en mourir.

Je t’attendrai ici s’il faut toute la nuit.

Avec pour seules amies ,la mer et ses vagues pleine d’ennui.

Je resterai là ,je te le promets jusqu’à en périr.

Dans : Non classé
Par douxauspices
Le
A 17:11
Commentaires :1
 
12
 
 

mes petites idées |
Blog de Aymane Hafit ... |
fictiontwilightdomination |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | C'est de l'autre côté de ma...
| escarpins et sac à dos
| Poésie net